Transformation : deux extensions ordinaires (maison, 2012)

Deux extensions (sur rue et sur cour) pour une maison sur une petite parcelle, à Saint-Dizier (52), en collaboration avec l’architecte Filippo Selmi. Mission complète, surface : 50m2 + 35m2,, budget 150.000€, études 2011 – livré été 2012.

01carre

Insertion dans un patrimoine banal

Le projet propose une extension aux volumes, matière, textures et couleurs en bonne insertion avec le contexte ordinaire que constitue le quartier. De manière à ce que ces extensions maçonnées puissent apparaître comme les strates les plus récentes d’une histoire de ville construite année après année – joyeux bricolage sans noms ni règles explicites. Ainsi conçue et construite sur le muret existant sur rue, l’extension sur rue (une salle de bain avec patio et jacuzzi extérieur) disparaît en tant qu’extension. Elle devient un volume de plus parmi ceux déjà existants tout autour. Composé sur un principe de toit à une pente avec ouverture zénithale au nord et baie vitrée au sud, elle tente de limiter les pertes de lumière pour la maison existante en s’articulant au mieux avec les ouvertures du déjà-là. Le budget, confortable, est saisi par le luxe intérieur – l’extérieur s’inscrivant dans la modestie (voire, la pauvreté) de l’environnement bâti sans prétention.